Accueil         
 Présentation
 Actions
 Edito
 Agenda             
 Actualités           
 Evénement        
 Annuaire           
 Plan d'accès
 Contact           
 Presse             
 Liens                  
 
.:: Avenir des entrepreneurs - Longwy et sa région ::.
Edito
_______________________________________________________
> LE MOT DU PRESIDENT
Bonjour Ă  tous,

Je vous invite, ici, à découvrir nos publications au fil de l actualité...

Jean-Marie MICHEL, Président




Discours du nouveau Président, Jean-Marie MICHEL

Assemblée Générale du 8 février 2010.

Les choses ne vont pas fondamentalement changer, je souhaite poursuivre le développement de l’association et le renforcement des activités surtout sur leurs qualités et ce afin d’intéresser le plus grand nombre d’entre vous, bien sur tout ceci se fera en accord avec le Conseil d’Administration qui sera élu par cette Assemblée Générale .

Le calendrier prévisionnel comprendra :

* 1 conseil d’administration tous les deux mois,
* 1 réunion de coordination tous les deux mois...

pour faire le point sur les activités en cours et les projets à venir, je rappelle qu’à ces réunions participent : le Conseil d’Administration dans son ensemble, les bénévoles de l’association et Benoît Bacchetti de la CCI.

Nous maintiendrons les tables ouvertes au Bistrot du Breuil tous les 2° Jeudi du mois, c’est un lieu de rencontre et un moment intéressant en ce sens qu’il permet à chacun d’échanger sur des sujets divers et variés comme la vie du Bassin, la vie de nos Entreprises, ou les sujets d’actualités qui ne manquent pas.

Nous prévoyons deux visites d’entreprises, la société CORUS (anciennement SOGERAIL) c’est une entreprise qui comme chacun le sait vient d’obtenir un gros marché pour RFF, la visite est à organiser, la date qui n’est pas confirmée serait fin Mars.

La 2° visite est à prévoir : un certain nombre de propositions ont été faites nos réunions Je pense que le centre de tri qui se dénomme : Unité de préparation mécano biologique et centre de tri de collectes sélectives installée sur la zone de Villers-la-Montagne sera visitable à l’automne, je rappelle que cette usine de traitement est construite par la société Barisien l’un de nos adhérents - à voir … d’autres idées de visites comme Thyssen à Fameck, l’ancienne mine d’Hussigny, Lorraine tubes une fois les travaux terminés, le Centre Pompidou à Metz, Auchan Drive avec le back office, bien sur la liste est ouverte et vos propositions sont les bienvenues.

Nous prévoyons également plusieurs réunions d’informations sur des thèmes d’actualités du moment.
Nous avons quelqu’un du coté Belge M. TIBESAR qui pourrait nous parler des mouvements transfrontaliers.

Autre sujet : La stratégie des grands groupes, attache a été prise courant 2009 auprès de Messieurs DIERSTEIN de Auchan, SICRE de Longlaville Performance Fibers et SCHMITT d’Affinage de Lorraine; il me parait intéressant de pouvoir comparer ce que sont capable de mettre en œuvre et de réaliser ces grands groupes par rapport à nos entreprises de taille plus modeste.

Petites nouveautées dans le domaine de l’information : nous souhaiterions organiser quelques mini-conférences à la Médiathèque, ces conférences qui seraient appelées - FACE A L’ AVENIR - s’adresseraient essentiellement à nos adhérents, donc à vous, contrairement à notre conférence annuelle où nous invitons tous les acteurs économiques de la région de Longwy

Ces mini-conférences auraient pour sujets de réflexions : des sujets d’actualités ou de culture générale :
*La Science, l\\\'Espace et l’Astronomie,
*Les Religions,
*les Nouvelles alimentations avec les OGM,
*les Nouvelles technologies, la Communication,
*les relations Entreprises-Education nationale : par exemple, Quel Ă©cole pour demain ?

En fonction du thème abordé et du choix du conférencier nous n’excluons pas une participation financière des auditeurs à ces conférences et bien sur vos idées sur les sujets que vous voudrez aborder seront toujours les bienvenues …

Après deux rencontres avec les élus en 2008 et 2009 il nous faudra trouver une autre idée pour animer cette journée qui clôture le premier semestre.

Autre nouveauté : mise en place d’un - Edito - afin que notre association puisse s’exprimer sur tous les sujets concernant les chefs d’entreprises, tous les adhérents souhaitant donner leur avis pourront le faire par petit groupe à travers cette tribune...

Les chefs d’entreprises d’Avenir des Entrepreneurs donnent leurs avis sur tel ou tel sujet d’actualité les concernant par exemple :

*La suppression de la taxe professionnelle allégera t’ elle les charges des entreprises ? - La réponse des patrons d’Avenir des Entrepreneurs
*La position d’Avenir des Entrepreneurs par rapport au système bancaire actuel,
*Les Entreprises ont-elles un Avenir en France ?

En son temps nous aurions pu donner notre avis sur la mise en place des 35 Heures...

Ces positions seraient relayées par internet auprès de nos adhérents par voie de presse locale et professionnelle...(Républicain lorrain, Tablettes lorraine, Journal des Entreprises) il me parait important que nous puissions nous exprimer et donner notre avis sur ce qui nous entoure .

Autre activité possible et plus ludique :

*Organisation d’une sortie en bus sur une journée :... Exemple : Visite d’une zone industrielle en Alsace dans la région d’Haguenau : la journée visite d’une laiterie , d’une fabrique de roulements SNR ou d’autres entreprises, tout reste à définir et retour par le cabaret - Royal Palace -.

*Visite d’un salon professionnel à Paris : Salon de la robotique par exemple et suivant les activités de chacun il existe bon nombre de ce type de salon : à voir...

*Ateliers de formation ou d’information : ces ateliers sont destinés à un petit groupe de travail qui est vraiment intéressé par le sujet traité, par le passé nous avions travaillé sur - Le dialogue social - animé par Maître Gamelon et Pascal Genoux.

*La transmission de l’Entreprise avec L’UNOFI :
Ce sont des sujets un peux plus spécifiques et qui n’intéressent pas forcement tout le monde par rapport aux thèmes des réunions d’informations , là encore, si certain d’entre vous, on envie que nous traitions de certains sujets particuliers qu’il n’hésite pas à nous le faire savoir.

La conférence annuelle aura lieu le Jeudi 21 octobre 2010 à l UTOPOLIS de Longwy.




L ECOLE et L ENTREPRISE ...

Monsieur le Proviseur du Lycée Alfred Mézières
Rue André Malraux
54400 Longwy-Haut


Monsieur le Proviseur,


J’ai été très heureux d’être choisi par le Lycée Alfred Mézières pour parrainer la promotion de B.T.S 2009. Comme je vous l’avais dit en préambule, ceci me touche d’autant plus dans cette période d’extrême difficulté pour beaucoup d’Entreprises dont celle que je dirige.


Toutefois, permettez-moi de considérer qu’à travers ma personne, c’est le monde de l’Entreprise qui a été mis à l’honneur et son représentant local, Avenir des Entrepreneurs.

Le rapprochement du monde éducatif et du monde de l’entreprise, et réciproquement, doit s’accentuer et devenir une vision normale, une évidence pour tout jeune citoyen désireux non pas seulement de tirer un salaire d’une corvée quotidienne, mais bien de s’épanouir dans un contexte économique et technique où il pourra faire reconnaître sa valeur, non pas seulement de technicien ou, d’ailleurs, de technicienne, mais d’homme ou de femme à part entière.

Permettez-moi de persister dans l’idée que la richesse d’un pays n’est produite que dans les Entreprises, qu’elles soient agricoles, commerciales ou industrielles. Je parle ici de richesse économique. Cette richesse économique ne peut se concevoir que produite par des femmes et des hommes riches en savoir, en connaissances et en dispositions à évoluer au sein de l’Entreprise. Tant que cette continuité ne sera pas une évidence pour le système éducatif et pour le système économique, les deux se regarderont en chiens de faïence avec toute la défiance à laquelle peut mener l’incompréhension que celle-ci soit d’ordre dogmatique ou due à un manque d’information. L’un continuera à accuser l’autre de tous les maux qui l’assaillent dans un contexte de stérilité totale peu favorable à l’émergence de talents qui permettraient à notre économie de connaître sa renaissance.

Comme je l’ai précisé pendant le temps de parole que vous m’avez accordé pour l’occasion, il convient que l’émulation que le système éducatif doit développer en son sein amène les élèves et étudiants, qui sont en devenir durant leur temps d’études, vers des travaux et des filières intéressantes et épanouissantes car leur carrière va être longue ; je persiste à penser que le temps d’activité des jeunes B.T.S. que nous venons de diplômer s’allongera, de manière inéluctable et sensible pour les mener à un âge de retrait que l’on peut estimer à soixante-dix ans. Ceci est tout simplement arithmétique. D’où l’importance de trouver des métiers intéressants et donc, l’importance, pour eux, de l’orientation.

Un facteur apparu les dix dernières années, qui se développe et doit être proposé aux élèves et étudiants est la possibilité de l’alternance qui permet des évolutions de carrières déterminantes tant pour le salarié que pour l’Entreprise. Cette manière d’évoluer au cours d’une carrière permettra à celui qui l’a comprise et la pratique de rendre sa vie intéressante, satisfaisante et dynamique.

Pour finir, je reste convaincu que, et contre toutes les préventions que peuvent développer les jeunes prétendants à un emploi, si parmi la cinquantaine qu’ils sont, cinq ou six d’entre eux ne deviennent pas, un jour, chefs d’Entreprises, les autres n’auront pas de travail. N’hésitons pas à leur faire savoir que la capitainerie d’Entreprise n’est pas un métier de voyous et que chacun d’eux peut, aujourd’hui, en faire un objectif de vie. Si d’aventure, l’un ou l’autre voulait se renseigner sur ce métier, faites nous le savoir, il existe et des moyens d’accueil et des moyens de formation et des moyens financiers pour permettre à tout porteur d’un bon projet de le faire valoir et de le réaliser.

Il reste très regrettable d’avoir à constater la grave méconnaissance des élèves et étudiants en ce qui concerne l’Entreprise. Faute aux Entreprises qui communiquent mal, faute au personnel éducatif qui semble continuer à estimer l’Entreprise comme un lieu de seule exploitation du salarié, faute au médias dont l’affligeant populisme ne sera d’aucune aide pour montrer que l’Entreprise peut, aussi, être un endroit d’épanouissement et de vie honorable ?

C’est pourquoi je me permets de saluer vos initiatives à l’endroit des Entreprises, déjà largement ébauchées par votre prédécesseur (je n’ai pas trouvé ce mot au genre féminin…) en son temps, en particulier avec Avenir des Entrepreneurs. L’élémentaire sagesse devrait montrer la parfaite complémentarité entre votre action éducative, les besoins des Entreprises et les légitimes aspirations des élèves et étudiants qui sortent de vos établissements et viendront naturellement chercher un contrat dans l’Entreprise.

Dans un monde où le fait d’être contre est, pour beaucoup, le seul moyen d’exister, le Chef d’Entreprise a plutôt tendance à être pour ; pour la dynamique, pour l’initiative, pour l’épanouissement, pour la réussite, bref, pour l’Entreprise.

Monsieur le Proviseur, merci encore pour votre proposition de nous distinguer, je souhaite sincèrement que cette action soit de nature à démythifier l’Entreprise et ses dirigeants même si, parfois, ceux-ci ont tendance à exposer les faits d’une manière crue mais l’actualité de la vie économique nous oblige, pour l’heure, à expurger toute fioriture et à regarder l’avenir avec objectivité et franchise.

Nous vous présentons, Monsieur le Proviseur, l’expression de nos plus cordiales et chaleureuses salutations.

Longuyon, Vendredi 4 décembre 2009.

Jacques HENRION



NE NOUS TROMPONS PAS ...

Dans cette difficile période pour le citoyen ou l’entreprise, il faudrait, même si l’exercice est difficile garder dans nos réflexion une qualité qui semble avoir déserté le monde des médias, des communicants et donc, par conséquents nos avis propres. Cette qualité indispensable au bon jugement est le discernement.
Il est vrai que tout s’accélérant, et en particulier l’information, nous sommes sous le feu roulant des quelques chroniqueurs en qui nous mettons notre confiance et qui, à coups de rubriques n’excédant pas quelques minutes, nous expliquent le monde, son fonctionnement, son pourquoi et son comment, son histoire et son devenir par simples assertions composites
que nous sommes censés comprendre et admettre sans plus de questionnement.

C’est ainsi que, globalisant tout, amalgamant tout, nous en arrivons à voir dans la personne de n’importe quel employé de banque, le funeste crétin qui a généré les pertes colossales de l’établissement à l’enseigne nationale ou internationale qu’il représente dans notre quartier.
Lui qui a su capter notre attention et surtout nos dépôts, lui à qui nous adressions nos salutations empressées tant que nos placements, plus ou moins importants profitaient joyeusement d’un cours de bourse toujours ascendant, le voilà voué aux gémonies, lui, le banquier, le responsable de l’accablement planétaire, le générateur de la ruine…

Il en va de même pour le Chef de grande Entreprise (à ne pas confondre avec un Grand Chef d’Entreprise), le grand Patron, celui qui, après avoir licencié une bonne part du personnel pour satisfaire l’actionnaire va sauter de l’avion en flammes accroché à son « parachute doré » sachant en plus que l’attend au sol son confortable matelas de « stock-options » et, s’il arrive en fin de carrière, une retraite au montage aussi ingénieux que privilégiant…
Vous en connaissez beaucoup des comme cela dans votre entourage ?

Je parle autant, ici, du « banquier » local qui n’en peut mais de ce que la nébuleuse directionnelle de « La Banque » a décidé de faire ou de ne pas faire face à l’alléchant festin préparé par leurs confrères d’outre-Atlantique que du Patron, du Chef d’Entreprise moyenne ou petite qui combat quotidiennement pour maintenir son activité, sa clientèle, ses parts de marché, et par conséquent son personnel. Là aussi, nous somme loin du grand directeur dans sa tour d’ivoire qui ajuste ses effectifs en seule fonction de son cours boursier !
A notre niveau, c’est le carnet de commandes qui dirige !

De même, tout salarié n’est pas forcément un preneur d’otages violent et casseur.

Aujourd’hui, alors que l’Europe, tout le monde en convient, nous a servi de bouclier amortisseur de la crise, en dehors de toute stratégie ou programme clair de développement de la coopération entre états qui nous a garanti la paix depuis soixante ans et une organisation de plus en plus cohérente face aux grandes économies mondiales, tout ce qui nous est proposé est un vote sanction pour ou contre la Présidence de la République…n’ayant que peu à voir avec les questions fondamentales Européennes.

Nous, Chefs d’Entreprises, devons garder le discernement nécessaire pour amener notre bateau à bon port. Plus que jamais, nos clients, nos fournisseurs, nos partenaires et bien sûr nos employés nous regardent. Si nous nous laissons influencer par les Cassandre ou les Docteurs Coué de rencontre, nous ne sommes plus à notre place de Chefs que ce soit de petite ou de grande Entreprise. Isolé, même le Chef d’Entreprise est malléable. Par nos rencontres et nos échanges au sein d’Avenir des Entrepreneurs, la confrontation de nos idées, je souhaite que l’Esprit d’Entreprise, en ces temps difficiles, se voit renforcé, conforté, et rétabli dans sa vérité fondamentale et si simple : Pas de Chefs d’Entreprises, pas d’Entreprises, et pas d’Entreprises pas de salariés.

Je crois que des choses aussi simples à édicter mettent à l’abri des défauts de discernement.

Ceux qui essaient de tout nous expliquer, en fait, passent leur temps à compliquer les choses puisque, justement, ils ont fait de l’explication leur fonds de commerce.

* Le « banquier du siège social» n’est pas le « banquier de l’agence »,

* Le « grand patron » n’est pas le « Patron de PME »,

* Le « casseur-preneur d’otages » n’est pas l’«employé aux justes revendications ».

Ne nous trompons pas, gardons tout notre discernement !

Jeudi 30 avril 2009.

Jacques HENRION

Haut de page
 
 
© Avenir des entrepreneurs 2006-2023 - Mentions Légales - Un site 101 degrés